FRANÇAIS ENGLISH
Musée historique Douiria de Mouassine (17ème-18ème siècles)

Réalisation d'un Plan historique de Marrakech  |  Atelier maquette |   Les rencontres   |  Livret pédagogique  La belle oubliée de Marrakech Une masriya à Mouassine Xavier Salmon

 

 

Exposition en cours « Le drapé » Etudes photographiques sur le drapé, 1870-1950 
Avril - Mai 2015  

Catalogue, Les éditions limitées Tirage à 200 exemplaires numérotés de 1 à 200.

 

Le drapé participe de l’imaginaire orientaliste autant que l’enlèvement du voile, du drap, du « non cousu », c'est-à-dire, le nu, la femme au bain, l’odalisque. (1) Le réel des orientalistes est un réel de fantasmes. Alexandre Dumas évoquait en 1846, lors de son passage à Tanger, les « longs spectres dont on n’apercevait que les linceuls courant comme des folles ombres d’une terrasse l’autre ». (2) Mais 1846 est infiniment loin, le Maroc alors inconnu, à l’exception de la Noce juive, d’Eugène Delacroix. (3) Quoiqu’on dise, la photographie sera l’art du réel. D’un réel composé, tel celui des « Mauresques en promenade », né du regard de l’autre certes, mais quelle avancée dans la perception du détail, le donné de l’information, la pertinence. Les photographes qui travaillèrent en Afrique du Nord, au Maroc, avaient peu souvent l’occasion de croiser l’univers féminin, mais l’appareil photographique s’immisça dans les lieux publics où il se pouvait apercevoir: fontaines, lavoirs, cimetières, cérémonies. «Les femmes d’Orient ont deux grands moyens d’échapper à la solitude des harems, c’est le cimetière, où elles ont toujours quelque être chéri à pleurer, et le bain public, où la coutume oblige le mari de les laisser aller une fois par semaine au moins ». suite

 

Musée Douiria Mouassine, un joyau de l’architecture privée à Marrakech

 

Le Musée: le coeur du musée est la douiria, un magnifique appartement des16 -17 ème siècles. Des expositions thématiques consacrées aux arts du Maroc y sont organisées.
La douiria de Mouassine, située dans le derb el hammam, a été restaurée de 2012 à 2014. Cette restauration a donné l'occasion de la rédaction, par Xavier Salmon, conservateur général du patrimoine, en France, d'un ouvrage intitulé: "La belle oubliée de Marrakech". La douiria de Mouassine est un exemple rare de l'architecture privée, magnifiquement préservée, visible à Marrakech.
L'achat d'une partie de la maison principale, a permis de poursuivre la restauration d'un ensemble urbain privé de la période saadienne. Voir Archives

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Premier titre
Deuxieme titre
Troisieme titre